AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Boko le chocobo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boko

avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 17
Date d'inscription : 28/03/2010

Caractéristiques
Race: chocobo
Niveau:
2/35  (2/35)
Expérience:
14/50  (14/50)

MessageSujet: Boko le chocobo   Sam 3 Avr - 13:21

Prénom : Boko

Race: Chocobo

Âge : L'équivalent de quarante-et-un mille huit cent vingt quatre rotations de la terre sur elle-même multiplié par le nombre de nucléons présents dans un centimètre cube d'eau en ajoutant la valeur de la température de l'étoile solaire divisé par deux virgule zéro vingt quatre puis en soustrayant le nombre de micromètres séparant la lune du soleil lorsque celle-ci se trouve entre celui-ci et la Terre, le tout divisé par un fois deux fois deux moins quatre.

Élément : Foudre

Psychologie : À première vue, Boko paraît facile à tromper et à apprivoiser, comme la plupart des animaux prévisibles. On aurait plutôt tendance à considérer les chocobos saturés de comportements globalement similaires mais relativement différents selon chacun d'eux, tout comme l'ensemble des humanoïdes. Sur le plan psychologique uniquement, il serait bien difficile de plus classer le chocobo parmi les animaux que parmi les humanoïdes.
Néanmoins, Boko se révèle incapable de s'exprimer par le langage communément utilisé par les humanoïdes de Sytrys bien qu'il parvienne à le comprendre et à agir en conséquence. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, son apparente simplicité naïve est loin de lui poser problème. En effet, celle-ci lui permet de se faire sous-estimer et par la même occasion d'échapper à tout prédateur ou chasseur. Bénéficiant de la même conception des sentiments et des émotions que les humanoïdes, il peut parfaitement les comprendre. La joie, la peur, l'effroi, la franchise, la cruauté, l'amour, l'amitié, autant de notions qui lui sont familières que ses connaissances naturelles de chocobo.
Boko sait sans doute même faire preuve d'une réflexion plus poussée que la plupart des humanoïdes. Son sens de l'analyse et la déduction particulièrement fin lui permet de tourner chaque situation à son avantage, puisque rarement ses adversaires connaissent la race dont il fait partie. Il y associe par ailleurs sa mémoire sophistiqué pour subsister, retirer des leçons de ses rares erreurs du passé et répéter quelques ruses qu'il a assimiliées au fil des années.
Toutes ces aptitudes intellectuelles lui sont bien utiles pour sa vie de vagabond parcourant inlassablement Sytrys. En tant qu'adorateur de la nature, il parvient à s'adapter dans de nombreuses zones, des montagnes glacées aux déserts arides en passant par les marais boueux et puants. Toutefois, ses zones préférées restent les sombres mais paisibles forêts où se reposer ou encore les vastes plaines à parcourir à toute vitesse avec ou au gré du vent, bénéficiant de toute l'alimentation nécessaire à son maintien.
Bien que connaissant parfaitement tous les avantages que lui offrent sa race de chocobo, il est loin d'être présomptueux puisqu'il songe avant lui-même à son entourage, sa compagnie, et ses rencontres, amis ou ennemis compris. Méfiant de nature, il a appris à rester constamment sur ses gardes, ne se laissant jamais berner par le premier venu, bien qu'il paraisse simplet et sympathique au premier abord, et prêt à fuir face à quelque danger considérable que ce soit. Ce chocobo aime en revanche prendre des risques, notamment s'il se sait en position avantageuse et que la récompense l'intéresse, et bien plus si elle lui est chère, comme un ami chéri ou un prédateur à déboussoler. Se contentant généralement de bien peu et n'exprimant aucun attrait pour la richesse ou le pouvoir, il est en vérité surtout redevable et fidèle à ses rares amis. Compréhensif et partageant parfois mêmes leurs émotions bien que s'efforçant de gardant un dynamisme exemplaire, il lui arrive parfois très rarement de ressentir de la tristesse. Il arrive de temps en temps que Boko se laisse monter pour rendre service s'il ne se méfie par trop de la personne concernée, mais jamais il n'acceptera de se laisser dominer et toujours il refusera d'obéir volontairement à des ordres qui semblent plus provenir d'un orgueil hautain que d'une confiance et entraide réciproque.

Physique :
Aperçu détaillé en image d'un chocobo
Spoiler:
 
La première créature à laquelle pourrait être comparée Boko serait le poulet. Néanmoins et bien entendu, les différences entre les deux sont notables, ou plutôt énormes. La silhouette globale composée des deux pattes, des ailes, de la large queue, du long cou et du bec les rapprochent effectivement, mais de gros éléments plus que choquants les différencient.
Tout d'abord, le chocobo est une créature mesurant plusieurs mètres de hauteur, des pattes jusqu'à la tête, sachant qu'un humain d'environ deux mètres dépasserait à peine le haut de ses ailes et que la partie supérieure mesure presque tout autant. De par son envergure, cette rare créature impressionne au premier regard toutes les autres.
Ses deux longues et solides pattes dont chacune repose sur trois pointes redoutablement perforantes lui permettent non seulement de courir à une vitesse fabuleuse pendant plusieurs heures mais également d'attaquer en provoquant de considérables dégâts en cas de danger.
Le chocobo utilise ses ailes plutôt souples pour aveugler ses adversaires ou qu'il déploie pour accroître jusqu'au maximum sa vitesse de course. Grâce à elles, après s'être complètement élancé, il parvient à voler sur plusieurs décamètres en les battant sans arrêt, bien qu'il ne le fasse que rarement puisque cette manœuvre, en plus de se révéler fort inutile, l'épuise considérablement plus qu'en course normale.
Son long cou garni d'un supplément de plumes le réchauffe agréablement à cet endroit auquel il est tout particulièrement susceptible et au-dessus duquel s'élève une tête garnie d'un large bec dont la partie supérieure est de loin la plus cornée et la plus saillante. La forme de celui-ci se révèle par ailleurs efficace pour attaquer. Une crinière apparaît sur le haut de sa tête, telle une couronne, symbole de fierté embellissant les chocobos.
De légères différences existent entre chocobos, selon leurs ancêtres, leur alimentation, leur exercice physique et bien d'autres facteurs. De ce fait, certains sont moins rapides tandis que d'autres, plus beaux, ont une carrure plus ou moins imposante. Boko, quant à lui, est certainement un des plus impressionnants chocobos existant au monde à la fois par sa taille époustouflante, la solidité de ses pattes invulnérables et leurs pointes destructrices, la largeur de ses ailes surprenantes, mais aussi par son bec fin et saillant. Toutes ces particularité font de Boko un chocobo de combat et d'endurance hors norme, mais en plus de cet aspect imposant, il fait partie de très loin des plus beaux, avec ses longues et douces plumes, sa haute et droite crinière, sa large queue presque capable de recouvrir l'entièreté de son encolure, et surtout ses brillants yeux bleus azurés emplis d'une lueur festive et gaie.

Particularités: Exclusivement herbivore, Chocobo de classe supérieure

Équipement: Lanière en cuir totalement resserré autour du bas du cou, ni pour le dressage, ni pour le combat.

Histoire:
Spoiler:
 
Des feuilles filtrant le doux et frais zéphir matinal, un vaste nid avec l'agréable compagnie des proches donnant l'impression d'une totale sécurité, une vaste clairière épanouie par des rayons lumineux et chauds, un ruisseau abondant d'eau claire, des compagnons présents partout. Voilà la vie idyllique et merveilleuse que menaient la plupart des chicobos, dont un particulièrement s'enthousiasmait et se faisait remarquer parmi tous les autres, se démarquant par sa vivacité et sa ravissante carrure.
Combien de temps ? Quelques années, quelques mois, ou encore même quelques jours avant le moment crucial ? Qui sait ? Souvenir si ancien pour se rappeler exactement, après tout, notamment en cette nuit fatidique.

Le feu, les flammes, le brasier dévorant chaque feuille, détruisant chaque branche, ravageant chaque arbre se répandaient brutalement parmi la forêt de chocobos, qui en proie à la confusion et en attaquant, soit fuyaient désespérés, soit se faisaient pitoyablement capturés, soit mouraient abattus. Paix le jour, désastre la nuit.

Il y a plusieurs centaines d'années, les chocobos faisaient partie des premiers habitants de Sytrys qu'ils peuplaient en grand nombre. Bien que capables d'avoir une vaste portée et une fructueuse descendance, le traumatisme causé par le mélange avec d'autres races et la mise en place de l'esclavage qu'ils concevaient tout à fait les avaient fortement marqués. Non seulement la dissension due aux temps et zones de misère et d'esclavage réduisait leur portée, mais en plus les continuelles chasses diminuaient leur nombre et les rendaient de moins en moins affluents.
Au fur et à mesure que s'écoulaient les années, à force de devenir de moins en moins affluents, les chocobos devenaient plutôt de plus en plus rares. Il se révélait désormais très fréquent que la simple appellation de "chocobo" n'évoque plus rien aux yeux des plus jeunes, puisque peu d'entre eux en rencontraient, n'en entendant parfois même plus parler. Les atrocités commises par les humanoïdes n'avaient heureusement pas rendu les chocobos violents et agressifs, mais ils n'en restaient pas moins antipathiques et méfiants. Les plus marqués présentaient une constante hostilité à leur égard, apprenant à repousser les attaques pour vivre paisiblement, ou à mourir, tandis que d'autres fuyaient bien rapidement, craignant et se soumettant à la puissance de leurs ennemis. En peu de temps, ces créatures passèrent de bête fréquente à proie rentable, de proie rentable à espèce en voie d'extinction, d'espèce en voie d'extinction à légende de livres anciens.
Malgré leur aspect impressionnant et leurs capacités extraordinaires, les chocobos n'étaient ni assez démarqués pour faire partie des bêtes rarissimes, ni assez nombreux pour se révéler utiles. Seulement réellement efficaces à condition d'être heureux, ils n'avaient plus grand intérêt, une fois capturé. Comparés aux dragons ou autres mythiques créatures de Sytrys, évidemment... Peu de personnes s'intéressaient à ces créatures, qui, admirables à l'état sauvage, faisaient peine à voir une fois prisonnières, et ne ressemblaient plus en rien aux récits des livres.

Spoiler:
 
"Qu'est-ce que c'est, Papa ?"
Le chicobo, renversé sur le sol, ouvrit lentement ses paupières dans un sentiment de migraine totale, et vit se former peu à peu une silhouette. Nettement plus grande que lui, il aperçut une masse centrale entouré de deux membres en bas et deux autres en haut, dont chacun d'entre eux se pliait au milieu et se terminait par une partie bien moins longue. Mais il y avait surtout cette figure ovale relié par une espèce de tube de la même couleur, et comme cette figure avait des yeux tels les siens et ceux de ses camarades, il pensa immédiatement qu'il fallait regarder vers cet endroit. Se relevant et se posant sur ses pattes, autrefois agité et ne cessant de bouger, il ne pouvait à l'instant plus courir, trop épuisé et confus par le mélange de ses souvenirs brusques et l'étrange endroit où il se trouvait actuellement. Néanmoins, il se déplaçait lentement, s'interrogeant sur tout ce qu'il voyait et qui lui était encore inconnu, comme s'il venait de débarquer dans un nouveau monde.
"On appelle ça un chocobo, ou plutôt un chicobo étant donné son jeune âge, et à partir de maintenant, il est pour toi. J'ai eu tant de mal avec, alors prends-en soin et fais de lui ton ami, Bartz."
"Il est vraiment mignon ! Ce sera mon meilleur ami ! C'est un choboco, c'est ça ?"
"Pas exactement. Chocobo, plutôt. C'est ainsi qu'on nomme la race dont il fait partie, presque éteinte de nos jours. Sois fier de posséder ce précieux spécimen, et montre-t'en digne."
"Bah, pas grave. Je vais l'appeler Boko !"
Le jeune garçon prénommé Bartz fixait la créature avec douceur et admiration, puis s'employa à se rapprocher d'elle sur le moment même, assouvissant son impatience pleine de bonnes intentions. Boko, ainsi qu'il l'avait nommé, se tenait face à lui, ne faisant preuve d'aucun signe d'hostilité, et, s'interrogeant toujours sur les objets, se demandait par-dessus tout ce que pouvait être cette chose qui lui inspirait pourtant confiance et joie.

N'ayant aucune connaissance de l'opinion que se faisaient les chocobos à l'égard des humanoïdes, Boko n'inspirait pas la moindre méfiance à leur égard, et, bien que ses anciens amis et proches lui manquaient parfois, se demandant même si ses souvenirs étaient réels, Bartz lui suffisait totalement en tant que meilleur ami. Extrêmement bien nourri et satisfait, Boko avait de quoi se dépenser tout autant physiquement que mentalement. Sa vivacité et sa joie associées à tous les aliments dont il disposait et la façon dont il était traité le développaient pleinement. Chaque jour, il s'amusait avec son meilleur ami à toutes sortes de jeux, aussi bien pour cavaler sur de vastes plaines que pour s'immiscer dans des lieux lointains et isolés.
Puis bien qu'il ne trouvait aucune créature lui ressemblant, il ne se sentait pas vraiment seul, mais bénéficiait au contraire de la joie, l'admiration et du respect de tous ceux qui le voyaient, et rencontrait souvent d'autres humains que Bartz, restant son meilleur ami, et inversement. Boko grandissait au fur et à mesure du temps qui passait, devenant à la fois de plus en plus beau et consolidé, imposant plus de sympathie que d'autorité lors de ses rencontres, se plaisant à porter Bartz et à explorer les lieux environnants en sa compagnie. Ce séjour chez des humains lui avait permis de comprendre leurs facettes sans pour autant les craindre en les fuyant ou en les repoussant, acquérant bien au contraire socialisation, force, courage, talent et de nombreuses autres vertus offertes par sa vie épanouie. Combien de temps ? Plusieurs décennies, plusieurs années, ou encore même plusieurs mois avant le moment crucial ? Qui sait ? Période si longue pour se rappeler exactement, après tout, notamment en ce jour fatidique.

Spoiler:
 
Le ciel azuré et totalement dégagé en plein milieu duquel s'élevait une rayonnante sphère de lumière s'élevait au-dessus des deux connaissances, qui se tenaient non plus l'un sur l'autre, mais face à face. Une brise revigorante parcourait les vastes plaines totalement vertes, emportant parfois quelques rares feuilles venues de loin. La nature se taisait toutefois pour respecter ses deux hôtes et les laisser s'exprimer en toute tranquillité, comme si elle s'attristait elle-même de cette scène, mais lui offrait pourtant toute la splendeur et la beauté qu'elle pouvait en l'emplissant des artifices dont elle disposait. Bartz et Boko s'élevait l'un face à l'autre, se fixant avec un regard franc et solennelle, immobiles, et on devinait très bien que ce moment constituait pour tous les deux une scène importante de leur vie. Finalement, Bartz se décida à prendre la parole, souriant sereinement tout comme la créature en face de lui.
"Cette plaine...On l'a tellement parcouru ensemble... Te souviens-tu, quand je montais sur ton dos et que nous filions ensemble si rapidement ? Mais maintenant, tout ce joyeux bonheur, c'est terminé."
Gardant la même expression et n'éprouvant aucun signe notable, il attendit quelques secondes avant de poursuivre.
"Même si tu restes mon meilleur ami, il est temps pour toi de partir. Que chacun d'entre nous suive son propre chemin, et un jour sans doute, le destin nous réunira de nouveau. Je ferai tout mon possible pour te revoir, et toi, Boko, pendant ce temps, tâche de ne pas t'adonner à autant de bêtises que nous en accomplissions ensemble."
Le choboko, avec ses yeux d'une brillante lueur bleue, semblait pleinement approuver, et ne paraissait ni inquiet, ni triste, gardant son air joyeux comme toujours. Bartz, cette fois, se rapprocha de la tête de l'oiseau et lui fit parvenir de doux sons silencieux, emplis de sincérité et de complicité qu'ils partageaient depuis bien longtemps.
"Tu seras toujours mon meilleur ami, et n'oublie pas, je compte sur toi."
Puis finalement, Bartz recula sa tête, et fixa une dernière fois son meilleur ami. Quelles tendres regards ils s'échangeaient, ces deux zigotos-là ! Cette fois, l'humanoïde se mit à afficher un vrai sourire plein de joie dévoilant ses dents blanches, et les yeux qui s'y associaient exprimaient exactement le même sentiment. Dans un élan de gaieté, il clama fortement :
"Allez, file !"
Le chocobo se retourna instantanément, et bien conscient qu'il quittait son meilleur ami, partit dans la même exaltation. Alors qu'il disparaissait au loin, cette créature si bien élevée et admirée appelée Boko dédia un cri à son meilleur ami Bartz.
"Kweh !"

Animal : Variantes de couleurs de chocobo avec leurs capacités si permises (comme plutôt fantastiques)

Pouvoir : Vitesse, passe muraille

Lu et approuvé le règlement: Je confirme.

Les 3 mots ont été envoyés au Conteur: C'est pas juste ! Il y avait écrit "les trois mots caché" "dans un des quatre livres du grimoire des sages", d'abord !
Revenir en haut Aller en bas
Conteur
Maître Du Jeu
avatar

Masculin Nombre de messages : 306
Localisation : Derrière mon livre, ton histoire.
Date d'inscription : 13/02/2009

Caractéristiques
Race: Conteur (Meujeu)
Niveau:
1000/1000  (1000/1000)
Expérience:
50/50  (50/50)
MessageSujet: Re: Boko le chocobo   Dim 4 Avr - 12:59

Kikou =)

je suis en train de terminer de lire ta fiche. Comme je vois que tu es connecter je post juste ce message pour t'informer que tu dois aussi te présenter ici avant de pouvoir être validé ;

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Conteur
Maître Du Jeu
avatar

Masculin Nombre de messages : 306
Localisation : Derrière mon livre, ton histoire.
Date d'inscription : 13/02/2009

Caractéristiques
Race: Conteur (Meujeu)
Niveau:
1000/1000  (1000/1000)
Expérience:
50/50  (50/50)
MessageSujet: Re: Boko le chocobo   Dim 4 Avr - 13:24

Je viens de finir la lecture. C'est sans hésitation que j'accepte tu race. Tu l'as bien développer et tu sembles avoir une idée clair des ses capacités et de ses limites.
Quant au pouvoir animalier...Qu'entends-tu par un changements de ses capacités? Je suis ouvert à beaucoup de chose, j'attends tes précisions Wink

J'ai cependant une proposition à te faire, à prendre ou à laisser comme tu le désirs.
Généralement, lorsqu'un membre décide d'incarner ce genre de personnage fort particulier, il rencontre des difficultés lorsqu'il doit se mêler dans la masse. En effet, que ce soit pour entrer dans une habitation, grimper un arbre, passer dans des tunnels étroits, etc..Tu vas avoir des soucis...Pourquoi ne pas dès lors choisir comme métamorphose un animal bien plus petit, de la taille d'un gros oiseau par exemple? Cela te permettrais d'intégrer plus facilement ton personnages dans tes rps. Maintenant je rappelle, ce n'est qu'une idée c'est à toi de voir =)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Boko

avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 17
Date d'inscription : 28/03/2010

Caractéristiques
Race: chocobo
Niveau:
2/35  (2/35)
Expérience:
14/50  (14/50)

MessageSujet: Re: Boko le chocobo   Dim 4 Avr - 14:09

Je comptais au début remplir ce questionnaire, mais comme j'ai lu en rouge gras souligné sur le sujet même que ce n'était pas obligatoire, j'y ai renoncé, mais comme apparemment il ne fallait pas s'y fier, il est maintenant rempli.

Vous ne connaissez pas Final Fantasy, à ce que je constate. Le chocobo est une créature fictive propre aux Final Fantasy. Selon les versions, chaque chocobo a une couleur spécifique. Le jaune décrit ci-dessus est standard. Le chocobo d'or a des capacités bien supérieure. Le rouge est très rare dans FFXII (1/256 chance par passage de le croiser, si je me souviens bien...) et détient juste un objet précieux (un ruban qui permet de contrer quasiment toutes les altérations d'état, plus exactement). Le chocobo bleu peut nager, si je me souviens bien. Je ne suis pas certain qu'il existe un vert, mais celui qui m'intéresse le plus par-dessus tout est le chocobo noir, qui dans les plus anciennes versions est capable de voler sans pour autant dépasser une certaine altitude.
Concernant cette proposition, je trouve que c'est très bien pensé, mais que après réflexion, il vaudrait mieux que je refuse. Tout d'abord, Boko ne se promènera jamais seul en ville afin de ne pas attirer les regards curieux, ou bien n'y entrera pas du tout. Puis surtout ce qui m'écœure le plus... Imaginer le chocobo que j'admire tant se métamorphoser en un autre animal, tout en le rapprochant trop du milieu urbain dont il n'est pas le premier concerné. Désolé de refuser votre proposition, en espérant que vous ne faites pas partie de ceux dont la déception devient de l'hostilité.

Au passage, je vous demande d'excuser mon piètre niveau en graphisme, et par conséquent vous confier de ne rien espérer de mon avatar ou de ma signature.
Revenir en haut Aller en bas
Conteur
Maître Du Jeu
avatar

Masculin Nombre de messages : 306
Localisation : Derrière mon livre, ton histoire.
Date d'inscription : 13/02/2009

Caractéristiques
Race: Conteur (Meujeu)
Niveau:
1000/1000  (1000/1000)
Expérience:
50/50  (50/50)
MessageSujet: Re: Boko le chocobo   Dim 4 Avr - 15:23

[quote:"Conteur"]Par contre il serait tout de même sympa de faire une petite présentation libre de vous-même, juste pour que l'on en apprenne un peu plus sur vous =). [/quote]

Le questionnaire ne l'est pas mais se présenter oui ^^.

Je ne m'offusque nullement du rejet de ma proposition, c'est ton personnage pas le mien ^^. En effet je ne connait pas FF, je suis sytryosite, pas terrien Razz

Si ta transformation se limite à un plumage noir et à la capacité de voler je suis d'accord. Quant à ton graphisme aucun souci.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Boko

avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 17
Date d'inscription : 28/03/2010

Caractéristiques
Race: chocobo
Niveau:
2/35  (2/35)
Expérience:
14/50  (14/50)

MessageSujet: Re: Boko le chocobo   Dim 4 Avr - 15:35

Bien dommage pour moi, maintenant que j'ai fini de remplir ce questionnaire, mais tant pis.
"Le chocobo vert peut traverser les montagnes".
C'est exactement ça, mais autrement, on se limite au chocobo noir ?
Revenir en haut Aller en bas
Conteur
Maître Du Jeu
avatar

Masculin Nombre de messages : 306
Localisation : Derrière mon livre, ton histoire.
Date d'inscription : 13/02/2009

Caractéristiques
Race: Conteur (Meujeu)
Niveau:
1000/1000  (1000/1000)
Expérience:
50/50  (50/50)
MessageSujet: Re: Boko le chocobo   Dim 4 Avr - 15:39

va pour le vert, bleu et noir si cela te convient.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Boko

avatar

Masculin Nombre de messages : 24
Age : 17
Date d'inscription : 28/03/2010

Caractéristiques
Race: chocobo
Niveau:
2/35  (2/35)
Expérience:
14/50  (14/50)

MessageSujet: Re: Boko le chocobo   Dim 4 Avr - 15:42

Parfait, alors plus qu'à attendre la validation.
Revenir en haut Aller en bas
Conteur
Maître Du Jeu
avatar

Masculin Nombre de messages : 306
Localisation : Derrière mon livre, ton histoire.
Date d'inscription : 13/02/2009

Caractéristiques
Race: Conteur (Meujeu)
Niveau:
1000/1000  (1000/1000)
Expérience:
50/50  (50/50)
MessageSujet: Re: Boko le chocobo   Dim 4 Avr - 15:47

    Il tourne les pages, l’air ailleurs, mélancolique. Depuis combien de temps es-t-il là ? Depuis combien de temps tourne-t-il les pages ? Il ne sait pas. Il ne sait plus. Il ne veut pas le savoir. Il est là. Assis. Sur son bureau. Il tourne les pages.

    Il est le Conteur.

    Un léger soupir s’échappe de ses lèvres. Les mots défilent sous ses yeux, ses mains tachées d’encre survolent le papier. Une histoire de Seigneur. Une histoire d’Empereur. Une histoire de rebelle. Une Histoire. C’est un beau début. L’idée est bonne. Dû moins l’espère-t-il. Bah de toute façon personne ne lira ce livre à part lui. Il est le gardien. Combien de pages a-t-il déjà écrit ? Il ne sait pas. Il ne sait plus.

    Histoire d’un jour. Histoire d’amour. Histoire d’aventure. Histoire d'un oiseau. Oui, pourquoi pas. Un chocobo plus précisément. D’un geste absent, les yeux plongés dans son grimoire, il saisit sa plume. Des doigts légers et gracieux la plongent dans un petit encrier bleu. Tâche d’encre. Saleté. Obscure. Art. Imagination. Et maintenant ? Quelle suite pour cette étrange créature? Il Réfléchit. Sa plume est suspendue dans les aires. Il va écrire l’Histoire. Il attend.

    Papier velours. Papier crépi. Papier chiffon. Papier d’argent. Papier. Source d’imagination. Source de vide. Source de liberté. Source de blanc. Il inspire, profondément. Laisser venir l’idée. Laisser venir l’art. Par quel acte commencer ? Par quelle phrase entamer ? Par quel mot débuter ? Son regard s’anime. Ses lèvres s’étirent. Réflexion. Pensée. Silence. Artiste.

    Ce n’est pas à lui à choisir. Il est le conteur. Il n’est pas le personnage. Tout Conteur le sait. C’est le personnage qui guide l’auteur. C’est le personnage qui emprunte sa propre voit. Alors montre-la moi jeune oiseau, montre-moi ton chemin. Guide-moi et j’écrirais ton histoire dans le grimoire de la vie. Ma plume est prête, mes doigts glissent, la feuille est vierge. Je t’attends.

    Il sourit. Le sablier vient d’être retourné. Le temps est compté. Enfin.

    Il est le Conteur.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boko le chocobo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Boko le chocobo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hécatombe de Boko Haram
» course de chocobo
» RPG Maker Charset
» Jour 3 - Qui veut voyager loin ménage son chocobo !
» La Frans pran inisyativ pou kontre konn kont gwoup teroris Boko Haram o Nijerya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sytrys :: Administration :: Le Sanctuaire des héros :: Fiches validées-
Sauter vers: